Bloc: Les réserves d’eau douce

Envoyer Imprimer
Le Bloc Qubcois dpose une motion afin de prvenir
que le Qubec ne soit dpouill de ses rserves d'eau douce
 
? Le Bloc Qubcois a dpos hier une motion auprs du Comit permanent du Commerce international afin que le gouvernement canadien entreprenne au plus tt des pourparlers avec ses vis--vis amricain et mexicain dans le but d'exclure l'eau des biens rgis par l'ALNA.
 
    Le dput Mario Laframboise explique que le Bloc Qubcois veut ainsi s?assurer que les rserves en eau douce du Qubec ne soient pas l?objet de marchandage et ventuellement vendues aux tats-Unis pour pallier les besoins qui commencent s?y faire de plus en plus criants.
 
    La loi canadienne de mise en oeuvre de l?ALNA ainsi que la loi qubcoise et celles des provinces canadiennes interdisent les exportations d?eau en vrac. Toutefois, ces dernires lois n?ont pas de valeur lorsque vient le temps d?interprter l?Accord et elles peuvent tre invalides si elles y contreviennent. Il faut donc absolument que l?eau apparaisse sur la liste des produits expressment exclus de l?ALNA , explique Mario Laframboise.
 
    Comme plusieurs regroupements qui s?intressent la prservation du patrimoine environnemental au Qubec, les dputs du Bloc Qubcois craignent qu?au fur et mesure que les pnuries d?eau se feront sentir plus fortement chez nos voisins du Sud, du fait de la surexploitation et des rchauffements climatiques, Washington cherche ventuellement contester nos lois pour pouvoir s?approvisionner directement dans nos lacs et nos rivires.
 
    J?estime qu?il ne faut pas attendre que la situation aux tats-Unis soit trop pressante pour agir. Le gouvernement canadien doit prendre ses responsabilits et entamer les discussions en vue d?exclure l?eau de la porte de l?ALNA, comme l?ont clairement dmontr par voie lgislative le Qubec ainsi que huit des neuf provinces , a conclu Mario Laframboise.
 
Texte de la motion du Bloc Qubcois :
 
Il est propos que :
Conformment l?article 108(2) du Rglement, le comit permanent du Commerce international recommande au gouvernement d?entamer rapidement des pourparlers avec ses homologues mexicain et amricain afin d?exclure l?eau des biens rgis par l?ALNA et que rapport de l?adoption de cette motion soit fait la Chambre la premire occasion.