Le mercredi 4 juillet

Envoyer Imprimer
Vive les vacances
Il y a de ces jeunes qui savent s'amuser avec un velo et un tas de sable.
Il
 Et ces autres qui disent ne pas aimer l'école mais qui passent de grandes journées affalés dans les portiques. Des fois c'est aussi le soir
 
On a déjà retiré une bonne partie des 6 000 camions de terre pour aménager ce bassin de filtration, à proximité de l'Usine jérômienne.  On atteint à certains endroits les 24 pieds de profondeur.On va construire, puis renterrer environ 6 million$ plus tard.
Ce mercredi 4 juillet à
Martin Pépé Perron, Laval Tremblay,
Christine Beaudry, Philippe Fugère  de Pièces Lecavalier,
 Pierre-Luc Gauvin, (petit frère).
« Les hommes ont ce don d'avoir des yeux
et d'oublier de s'en servir ».
David Mitchell,  romancier anglais (né en janvier 1969).
Il a vécu plusieurs années au Japon et enseigné l'anglais à Hiroshima. Il vit à présent en Irlande. 'Écrits fantômes', son premier roman paru en 1999, a connu un grand succès en Angleterre. Il a écrit quatre romans, deux d'entre eux furent présélectionnés pour le prix Booker. Le dernier, Black Swan Green, fut sélectionné pour le prix 2006.
Quand nous vieillissons, nos priorités changent.

L'autre jour, j'arrive à la maison et je suis accueilli par ma femme, habillé seulement de sous-vêtements très sexy et elle tenait deux petites cordes en velours.
" Attache-moi, " m'a-t-elle ronronné, " et tu peux faire tout que tu veux ".
Donc, je l'ai attachée et suis allé jouer au golf.
-------------------------------------------
Une petite île perdue au milieu de l'Océan : un homme barbu agite désespérément les bras en direction du bateau.
Sur le pont, un passager demande au capitaine :
- Qui est-ce ?
- Aucune idée.
On passe tous les ans devant son île, et à chaque fois ça le rend fou.
 Le mardi 1 juillet 1997, on écrivait
Robert Légaré ?fâché?
Le président de Equipements de Bureau Robert Légaré n'a pas besoin de présen-tation. Impliqué dans plusieurs dossiers économiques (dont le 55 Castonguay) il a la réputation d'exprimer clairement ses idées. Il l'a souvent fait dans le cas du Centre-Ville.  Sur de sa mise en marché, il ne craint pas par exemple la venue de Club Price.  Il sait le faire aussi dans le cas de ?l'achat chez-nous?. Les achats institutionnels entre autres qui, en vertu de principes de soumissions, coûtent des emplois direct ici.
Mais surtout, il lui arrive de se fâcher.  Et on n'a pas besoin de l'entendre.  Suffit de lui voir agiter les bras pour comprendre.  C'est ce que ?le petit bonhomme vert? a compris après avoir collé quelques minutes aupravant un papillon non justifié sur le pare-brise de la voiture de Robert. Oh la la!
 
 
Le député Dumas demande un moratoire sur Mirabel
S'adressant au tout nouveau ministre des Transports à Ottawa, M. David Collerette pour le féliciter de sa nomination, le député bloquiste de Argenteuil-Papineau, M. Maurice Dumas en vient rapidement à l'autre objet de sa lettre.
?Comme vous le savez, deux jugements ont été rendus depuis l'annonce de la décision d'ADM de transférer les vols internationaux de Mirabel vers Dorval. Actuellement, la Coalition élargie pour la sauvegarde de l'aéroport Mirabel/Montréal (CÉSAMM) conteste en cour suprême le jugement de la cour d'appel. Monsieur le ministre ma position est claire dans ce dossier: Les vols internationaux doivent demeurer à l'aéroport de Mirabel. Les enjeux économiques sont beaucoup trop importants et nécessitent qu'on les étudie en profondeur. 
Je vous demande un moratoire sur le dossier du transfert des vols internationaux dans le contexte de la Commission mixte sur l'avenir des aéroports de Montréal annoncée par le Premier ministre du Québec afin que des études sérieuses puissent être faites sur le dossier?.
Le droit au bonheur !?
Proclamation de la Déclaration d'indépendance américaine le 4 juillet 1776. Les 13 colonies américaines, réunies en congrès à Philadelphie, se déclarent indépendantes de l'Angleterre. Le texte, inspiré par Jefferson et Franklin, pose comme principes fondamentaux l'égalité juridique des individus, le droit à la liberté, la recherche du bonheur. Après une guerre longue, l'indépendance est enfin acquise le 3 septembre 1783, par le traité de Versailles, mais c'est le 4 juillet qui est choisi comme fête nationale. Bonne fête Charlie, Oncle Tom, Yanks, Outre 45e et tous vous autres.
-------------------------------
Alice au Pays des merveilles
Lewis Carroll, écrivain et mathématicien britannique, publie la fabuleuse histoire d' 'Alice au Pays des merveilles' ('Alice's Adventures in Wonderland') le 4 juillet 1865. Lors d'un pique-nique au bord de la rivière Isis en Angleterre, il fait la rencontre d'une petite fille de 10 ans, Alice Liddell. Cette petite fille débordante d'imagination, lui a inspiré l'oeuvre aujourd'hui publiée dans toutes les langues. Lewis Carroll a également écrit un deuxième volet : 'Alice de l'autre côté du miroir'.
-------------------------------
Black punch
Jack Johnson, premier champion du monde de boxe noir, défend victorieusement son titre contre le blanc Jim Jeffries le 4 juillet 1910. La communauté noire exulte. Des affrontements raciaux secouent les villes américaines de Saint Louis, New York et Philadelphie. Le sport est encore une affirmation de suprématie raciale.
-------------------------------
Divorce à l'amiable
Désormais, il n'est plus nécessaire de faire constater par un huissier l'adultère réel ou fictif. Le divorce par consentement mutuel est enfin admis le 4 juillet 1975. Les constatations de péché contre la morale et de délit ont disparu. La procédure s'en trouve simplifiée.
-------------------------------
La perpétuité pour Klaus Barbie
A une heure du matin, le samedi 4 juillet 1987, la cour d'assises du Rhône rend son verdict : l'ancien chef de la Gestapo de Lyon est condamné à la réclusion criminelle à perpétuité. Son avocat, le très médiatique maître Vergès sera hué à la sortie du palais de Justice. Klaus Barbie décède à la prison de Lyon le 25 septembre 1991.
-------------------------------
Le chant des machettes
Le Front patriotique rwandais (FPR) composé de membres de l'ethnie Tutsi prend Kigali, la capitale du pays le 4 juillet 1994. Il cherche à mettre un terme au massacre de leur ethnie par les Hutus, un groupe ethnique rival. C'est la mort du président rwandais hutu dans un attentat aérien qui a déclenché le massacre. Un million de personnes sont tuées. A la Kalachnikov ou à la machette, l'intention de génocide est flagrante. Le pays bascule dans un flot de sang.