Augmentation des cas de la « maladie du hamburger »

Envoyer Imprimer

 

Les consommateurs doivent faire preuve de prudence dans la manipulation des viandes haches, piques et attendries

 ? Une augmentation notable des cas d?intoxication la bactrie E. coli, mieux connue sous le nom de maladie du hamburger , a t constate au Qubec. En juillet seulement, 38 cas d?intoxication ont t signals la Direction gnrale de la sant publique du ministre de la Sant et des Services sociaux (MSSS). Dans un souci de prvention et de protection de la sant publique, le ministre de l?Agriculture, des Pcheries et de l?Alimentation (MAPAQ) et le MSSS tiennent rappeler la population l?importance de respecter les consignes d?usage dans la manipulation des aliments, afin d?viter la contamination.

 

Dans la situation prsente, les analyses des dclarations des cas d?infection la bactrie E. coli rvlent que 86 % d?entre eux sont lis la consommation de viande hache prpare au domicile. Tous les cas font l?objet d?une enqute et, pour le moment, la source de la contamination n?a pu tre dtermine. Les analyses se poursuivent. La bactrie E. coli O157:H7 provient gnralement de carcasses qui ont t contamines au moment de l'abattage ou de l'viscration des animaux.

 

Les consommateurs doivent savoir que les produits contamins par cette bactrie ne prsentent pas ncessairement de signes d'altration. Les premiers symptmes de la maladie sont la diarrhe et les douleurs abdominales, souvent accompagnes de sang dans les selles.  Ils apparaissent gnralement de deux dix jours aprs la consommation des aliments contamins. Des nauses, des vomissements et parfois de la fivre peuvent y tre associs. Dans tous les cas, on recommande de consulter rapidement un mdecin. 

  

  Si la majorit des personnes atteintes se rtablissent rapidement la suite d?une infection la bactrie E. coli, il ne faut pas oublier que de 5 7 % des personnes infectes connaissent  des complications qui peuvent avoir des consquences graves sur leur sant. Parmi ces complications, l?insuffisance rnale, par exemple, ncessite des sances frquentes de dialyse, ce qui hypothque la sant d?une personne. Dans certains cas plus rares, l?intoxication peut mme entraner le dcs , a expliqu le directeur national de sant publique du Qubec, le docteur Alain Poirier. Les enfants de moins de 5 ans et les personnes ges sont les plus susceptibles d?avoir ces complications.

  

Recommandations la population

 Au dbut du mois de juillet dernier, le MAPAQ lanait la campagne de prvention de la maladie du hamburger sur le thme Beau! Bon! Bien cuit! Bye-bye bactries! . Visible dans les marchs d?alimentation de tout le Qubec, le message de prvention met l?accent sur les rgles suivre pour manipuler de faon scuritaire les viandes haches, piques et attendries.

 Dans tous les cas, une cuisson adquate de la viande dtruit la bactrie E. coli. La prparation de plats cuisins, tels que sauce spaghetti, pt chinois et pt la viande, ncessite un temps de cuisson assez long pour atteindre une temprature suffisamment leve pour dtruire la bactrie. Les prcautions suivantes sont essentielles dans la manipulation et la prparation des viandes haches, piques et attendries :

 ?        Ne jamais les manger crues;

 ?        La limite de conservation recommande pour les viandes haches fraches est 1 ou 2 jours au rfrigrateur 4 C ( 40 F ) ou moins et de 3 mois au maximum au conglateur ?18 C ( 0 F ) ou moins;

 ?        Ne jamais les dcongeler la temprature ambiante;

 ?        Les dcongeler au rfrigrateur ou au four micro-ondes et les cuire immdiatement aprs la dconglation;

 ?        viter le contact des aliments cuits ou prts manger avec des aliments prissables crus ou avec des surfaces et des ustensiles qui ont servi les manipuler;

 ?        Se laver les mains avant et aprs la manipulation; bien nettoyer les ustensiles et les surfaces de travail;

 ?        Ne tolrer aucune coloration rose au cours de la cuisson; cuire 70 C ( 160 F ), jusqu? ce que les jus qui s?coulent de la viande soient clairs;

 ?        Conserver 60 C ( 140 F ) ou plus les aliments chauds et 4 C ( 40 F ) ou moins les aliments froids;

 ?        Refroidir le plus rapidement possible les restes de viandes haches; jeter ceux qui ont sjourn plus de 2 heures la temprature ambiante.

  

Les consommatrices et les consommateurs qubcois qui achtent, entreposent, manipulent et servent des aliments doivent faire preuve de vigilance et respecter toutes les rgles essentielles en matire d?hygine et de salubrit.

 Information additionnelle 

Pour plus d?information, la population qubcoise est invite profiter des ressources suivantes :

  • Le Guide du consommateur , dans le site Internet du ministre de l?Agriculture, des Pcheries et de l?Alimentation  : www.mapaq.gouv.qc.ca;
  •  Le Centre qubcois d?inspection des aliments et de sant animale au 1 800 463-5023 (sans frais);
  •  La ligne Info-Sant , pour toute question concernant la sant.