M. Laframboise: Partenariat nord-américain pour la prospérité et la sécurité

Envoyer Imprimer
Stephen Harper doit mettre fin aux secrets
et rendre publiques les positions
qu'il dfendra Montebello
Le dput du Bloc Qubcois, Mario Laframboise, a dplor le secret qui entoure les discussions qui doivent avoir lieu Montebello, entre le Canada, les tats-Unis et le Mexique, relativement au Partenariat nord-amricain pour la prosprit et la scurit (PSP).
 
    Le premier ministre Harper cache la population ce qu?il va tramer Montebello. Les discussions sur la scurit et la prosprit avec les prsidents Georges W. Bush et Felipe Caldern se drouleront dans le plus grand secret, compte tenu du fait que le gouvernement conservateur refuse d?informer les parlementaires des positions qu?il dfendra aux diffrentes tables de discussions. Cette attitude a de quoi inquiter, car il n?y aucun moyen de savoir si les conservateurs dfendront les intrts des Qubcois et des Canadiens , a dclar Mario Laframboise.
 
    S?il reconnat que des discussions pour faciliter le commerce entre les trois pays partenaires de l?ALNA sont lgitimes, le dput du Bloc Qubcois a cependant fait valoir que le PSP touche des dossiers qui ont un impact sur la vie des gens. Un premier sujet d?inquitude est la scurit alimentaire. Nous avons appris en mai dernier que le Canada allait harmoniser sa rglementation concernant la limite permise de rsidus de pesticides sur les fruits et lgumes avec les tats-Unis. Le problme, c?est que seulement 10 % des normes amricaines sont plus strictes que les normes canadiennes. Il faudra donc niveler nos normes par le bas pour satisfaire les tats-Unis , a prcis Mario Laframboise.
 
    La proposition d?un des groupes de travail du PSP visant multiplier par cinq la production des sables bitumineux de l?Alberta est galement trs proccupante. Cette initiative suppose un accroissement majeur des gaz effet de serre qui rsultent du traitement des sables bitumineux. C?est d?autant plus inquitant que plusieurs ministres conservateurs ont appuy cette proposition dvoile en janvier dernier et que le gouvernement Harper refuse toujours de respecter les objectifs du Protocole de Kyoto , a soulign Mario Laframboise.
 
    Pour le dput, il est clair que le Canada doit suspendre la mise en application des nouvelles mesures rglementaires dcoulant des discussions du PSP jusqu? ce qu?il ait consult les parlementaires. D?ailleurs, le gouvernement Harper ne dispose d?aucun mandat pour agir dans le secret et procder des changements avec ses partenaires de l?ALNA , a ajout Mario Laframboise.
 
Exclure l?eau de l?ALNA
 
    Le dput d?Argenteuil-Papineau-Mirabel, Mario Laframboise, a pour sa part rappel que le gouvernement Harper dispose par contre d?un mandat clair pour exclure les ressources naturelles en eau de l?ALNA et ainsi prvenir l?exportation d?eau en vrac. Ce dossier proccupe particulirement le dput puisque la circonscription d?Argenteuil-Papineau-Mirabel possde sur l?ensemble de son territoire des rserves en eau qui en font un des plus importants fournisseurs dans l?industrie de l?embouteillage d?eau au Qubec. Or, malgr son abondance actuelle, l?eau est une ressource fragile qu?il faut protger. Pour le dput,  il est donc hors de question de laisser les Etats-Unis et le Mexique venir puiser notre eau potable des fins commerciales. 
 
    Le 4 juin dernier, le Bloc Qubcois a fait adopter la Chambre des communes une motion demandant au gouvernement Harper d?entamer, avec ses partenaires de l?ALNA, des discussions visant exclure expressment l?eau de l?accord international. Stephen Harper devrait profiter de cette rencontre avec ses homologues mexicains et amricains pour respecter cette volont exprime par les parlementaires et protger les ressources en eau potable du Qubec et du Canada , a conclu Mario Laframboise.