40 ans après le hold-up de Mirabel

Envoyer Imprimer
?JE M'EN SOUVIENS? :
L'expropriation de Mirabel (l969) devient un ncessaire projet de mmoire collective.

Madame Franoise Drapeau-Monette et Me Denise Beaudoin, coprsidentes du Centre d'cologie et de consultation co
mmunautaire (CECC), annoncent la tenue d'une grande assemble d'information sur le dossier de l'expropriation de Mirabel le mercredi 20 fvrier 2008, compter de 19 h, l'glise de Sainte-Scholastique (Sainte-Scholastique, Mirabel). Ce rassemblement vise rejoindre la majorit des personnes qui ont t touches par cette expropriation.


L'urgent devoir de transmettre cette mmoire collective
Bien conscientes qu'une telle mmoire ne doit pas s'teindre, et qu'il y a urgence agir dans ce sens, les deux dirigeantes du CECC annonceront alors les grandes lignes d'un projet destin reconstituer la vritable histoire de l?expropriation de Mirabel, marque par la date fatidique du 27 mars 1969.

Pour ce faire, prcisent-elles, nous solliciterons et recueillerons les tmoignages des gens directement concerns, parents, grands-parents et enfants. Nous sommes aussi trs fires de l'appui significatif des dirigeantes et dirigeants du C.I.A.C. (ex-comit des expropries et expropris de l?poque) et de plusieurs organismes locaux de la rgion. Nous les remercions l'avance de leur engagement entier dans l'atteinte de nos objectifs.

Ce projet a pour objectifs la sauvegarde et la mise en valeur de biens familiaux et ancestraux, de donnes historiques et de documents d'archives transmis de gnration en gnration par ceux et celles qui ont vcu sur ce territoire, et qui furent au c?ur de ce grand bouleversement de 1969. Il sera ralis grce la collaboration de ces derniers, et de toutes les personnes touches directement ou indirectement par cet vnement mmorable.

D'intrt gnral
La mmoire de l?expropriation de Mirabel appartient tout entire l?histoire du Qubec, soutiennent en conclusion Mesdames Drapeau-Monette et Beaudoin. Notre projet vise crire et conserver cette histoire de l?expropriation ainsi qu? la faire connatre aussi bien au plan rgional qu? l?chelle du Qubec, voire du Canada et ce, dans l?intrt des gnrations futures.

Et de poursuivre : La sance d?information du 20 fvrier prochain sera le point de dpart de notre collecte de tmoignages, de documents, de photographies, de films et d?autres objets lis l?expropriation. D?o l?importance de ce premier pas que constitue la rencontre du 20 fvrier, un grand rassemblement et des retrouvailles la fois pour toutes les familles qui ont t touches par cette expropriation !

On voudra bien noter toutefois que ce projet ne concerne en rien le dossier de la rtrocession des 11 000 acres de terres, processus actuellement en cours.