Selon le candidat péquiste Gilles Robert

Envoyer Imprimer

LHtel-Dieu de Saint-Jrme a besoin de ressources supplmentaires en sant mentale


LHtel-Dieu de Saint-Jrme a un mandat de centre hospitalier rgional, mais il manque de ressources pour rpondre aux besoins dune population qui ne cesse de crotre. souligne dentre de jeu le candidat du Parti Qubcois dans la circonscription de Prvost, monsieur Gilles Robert.

Cela se constate entre autres trs concrtement dans le domaine de la sant mentale. souligne M. Robert.  Ce constat sappuie sur des statistiques officielles qui tmoignent dune problmatique dans la gestion des services durgence au centre hospitalier jrmien.

Selon un document officiel mis par le Centre de sant et des services sociaux de Saint-Jrme pour la priode schelonnant du 1er avril 2007 au 31 mars 2008, 1 003 patients ont t hospitaliss via les urgences et ont quitt lHtel-Dieu de Saint-Jrme avec un diagnostic principal de psychiatrie. Monsieur Robert mentionne : Tous les clients admis en psychiatrie passent dabord par lurgence.  Cela peut crer des situations difficiles en termes de scurit et de bien-tre pour des patients qui sont dj en position de vulnrabilit.  Que dire aussi des pressions exerces sur un personnel hospitalier souvent dbord.   Le candidat pquiste tient rappeler que lurgence de soins physiques est dj sature (de 16 18 heures dattente malgr les promesses).

Une des solutions envisages serait de crer une urgence en psychiatrie spare de lurgence de sant physique afin de rpondre de faon plus adquate la clientle psychiatrique. a dclar Gilles Robert.

Expertise en oncologie

Par ailleurs, Gilles Robert refuse de baisser les bras dans le dossier dun centre dexpertise en oncologie Saint-Jrme contrairement lopinion mise par son adversaire libral Jacques Garipy. Nos intervenants en sant veulent toujours se doter dun service du genre lHtel-Dieu de Saint-Jrme.  Ce nest pas notre centre hospitalier qui a perdu la bataille, ce sont les libraux qui nous ont laiss tomber dans ce dossier , de conclure M. Robert.