Pour les enfants victimes d’abus

Envoyer Imprimer

Des professionnels socio-judiciaires des Laurentides ritrent leur engagement auprs des enfants victimes dabus

Prs de 200 intervenants de la rgion des Laurentides se sont donns rendez-vous pour rflchir ensemble, raffermir leurs liens et changer sur les meilleures pratiques en matire de protection et daide aux enfants victimes dabus  sexuel, dabus physique ou de ngligence.


De gauche droite :Sgt. Luc Arbour, coordonnateur des enqutes, Sret du Qubec - Laurentides
Gilles Cloutier, chef de service, DPJ Ste-Thrse et Oka
Denis Baraby, Directeur de la protection de la jeunesse - Laurentides
Me Julie Lefebvre-Ct procureur aux poursuites criminelles et pnales
Me Sophie Gravel, procureur aux poursuites criminelles et pnales
Insp. ric Fournier, Rgie intermunicipale de police Thrse-De Blainville

Lvnement a men un troisime bilan rgional fort intressant ayant une porte auprs de lensemble des partenaires concerns. Les intervenants socio-judiciaires taient regroups par territoire pour participer des ateliers de discussion pour changer sur des pistes damlioration de la procdure dintervention socio-judiciaire et des pistes daction pour la prochaine anne en maintenant lenfant victime au centre des proccupations , explique lyse Laurin, responsable de ce dossier lAgence des Laurentides.

Les partenaires impliqus dans lEntente multisectorielle relative aux enfants victimes dabus sexuels, de mauvais traitements physiques taient prsents. Ces partenaires sont la Direction de la protection de la jeunesse, les policiers des municipalits de la rgion et de la Sret du Qubec des MRC des Laurentides et dAntoine-Labelle, les procureurs aux poursuites criminelles et pnales, des reprsentants du ministre de lducation, du Loisir et du Sport et du ministre de la Famille et des Ans.

Cette entente constitue un engagement dagir en concertation multidisciplinaire dans des situations mettant en cause des enfants victimes. Elle sinscrit dans les orientations gouvernementales en matire dagression sexuelle , ajoute Mme Laurin. LAgence des Laurentides sest vu confier depuis 2001 le mandat de sassurer, en partenariat avec les acteurs concerns, la mise en application et de suivi de cette entente. 

Dautres organismes communautaires comme les CALACS, Espace-Laurentides et CETAS ont inform sur place les participants sur leur offre de services.  Ces organismes spcialiss offrent des services psychosociaux, daccompagnement et des groupes de soutien aux victimes, enfants, adolescents et adultes.

Les centres dsigns, reprsents par les infirmires de lurgence de lHpital rgional de St-Jrme, lurgence de lHpital de Mont-Laurier et du Centre de services de Rivire-Rouge taient galement du nombre pour prsenter lintervention mdicosociale et mdicolgale et les services de traitement mdical dispenss aux victimes dagression sexuelle.

Ce rendez-vous annuel a eu lieu le mardi 31 mars Blainville dans le cadre du Bilan annuel sur le mcanisme de concertation intersectorielle que sest dot la rgion des Laurentides en matire de protection et daide aux enfants victimes dabus.