AGIR combat l’érosion par la formation!

Envoyer Imprimer

AGIR pour la Diable organise une Formation sur le contrle de lrosion dans les activits de voirie et sur les chantiers de construction. Destine aux services des travaux publics ainsi quaux entrepreneurs privs, la formation se droulera les 27 avril et 15 mai prochains aux bureaux de la MRC des Laurentides .

Plus de 30 personnes ont dj confirm leur prsence. Il sagit surtout de directeurs, de contrematres et dautres employs des travaux publics , dit Nadia Bonenfant, directrice dAGIR pour la Diable. Cela dmontre la relle volont des municipalits amliorer leurs mthodes de travail quant aux activits de voirie. Offerte gratuitement, la formation est rpartie en deux volets. Le premier volet se tiendra le lundi 27 avril et comprendra deux confrences. Jean Gagn, du ministre des Transports du Qubec, traitera du contrle de lrosion dans les activits de voirie. Pour sa part, Daniel Bergeron, prsident de lentreprise AQUA-BERGE inc., abordera plutt lrosion associe aux chantiers. En fin daprs-midi, les participants se dplaceront lextrieur en vue dun diagnostic terrain sur un chantier de construction.

Le deuxime volet aura lieu le vendredi 15 mai 2009. Benot Gravel, directeur de lAbrinord, proposera des outils pour adopter de bonnes pratiques sur les chantiers en vue de freiner lrosion. De son ct, Daniel Bergeron prsentera un plan de gestion des sols. En guise de
conclusion, AGIR pour la Diable runira les participants autour de tables rondes. Ils pourront ainsi discuter des notions apprises pour solutionner les problmes drosion de certaines mises en situations exposes.

Cette formation rpond lun des quatre grands enjeux du Plan directeur de leau (PDE) du bassin versant de la rivire du Diable 2008-2013, soit celui dassurer le maintien de la qualit de leau de faon satisfaire lensemble des besoins sociaux, conomiques et cologiques. Elle sinscrit dans le Plan daction dAGIR pour la Diable labor et conu pour concrtiser les objectifs du PDE. Dans le cadre de cette formation, AGIR outrepasse les frontires administratives de son bassin versant , prcise Nadia Bonenfant. En effet, nous avons invit lensemble des municipalits de la MRC des Laurentides, et non pas uniquement les huit villes de notre territoire. Et notre implication ne sarrte pas l ! AGIR effectuera un suivi auprs des participants pour constater lapplication des bonnes pratiques apprises dans leurs activits. Cest aussi a, notre rle daccompagnement !