Gilles Robert s’oppose au projet de loi 103

Envoyer Imprimer

Cest cette semaine que dbutaient les interventions lAssemble nationale sur le projet de loi 103 qui concerne les coles passerelles.  Tous les dputs du Parti Qubcois se sont prononcs contre ce projet de loi.  M. Robert est dailleurs intervenu lAssemble nationale du Qubec sur ce sujet.

Aprs avoir rappel que lAssemble nationale avait vot en 2002, lunanimit, pour la loi 104 qui abolissait les coles passerelles, M. Robert a soulign lquilibre linguistique fragile qui existe au Qubec et plus prcisment dans la grande rgion de Montral, o langlicisation gagne de plus en plus de terrain.  Pour le dput, le projet de loi est bas sur des critres subjectifs et arbitraires.  La grande trouvaille consiste exiger d'un lve qu'il passe trois annes dans une cole anglophone non subventionne avant d'avoir accs au rseau public anglophone. [] On se rend bien compte que le gouvernement libral propose une slection par l'argent.  Il donne somme toute le droit des parents, qui en ont les moyens financiers, le pouvoir acheter leurs enfants le droit l'enseignement en anglais dans le rseau public du Qubec.

Ce que prne le dput de Prvost, cest une mise jour de la Charte de la langue franaise : Si des nuages pointaient lhorizon pour notre langue lors de ladoption de la loi 101 en 1977, imaginez comment le portrait a volu 33 ans plus tard. []  M. le Prsident, je dis non aux coles passerelles et non au projet de loi 103. a dclar M. Robert devant lAssemble.  Dj que le parti libral ntait pas trs crdible aux yeux de la population, voil maintenant quil sattaque au fondement mme de notre identit, notre langue de conclure le dput de Prvost.