Mario Laframboise Retombées des contrats de l’aéronautique au Québec

Envoyer Imprimer
QUBEC NE PEUT PAS ACCEPTER DE VOIR LE NOUVEAU MINISTRE DE L'INDUSTRIE JIM PRENTICE RPTER LES ERREURS DE MAXIME BERNIER 
 
Le Bloc Qubcois dnonce le fait que le nouveau ministre de l'Industrie, Jim Prentice, ainsi que le ministre des travaux publics et des services gouvernementaux, Michael Fortier, n'aient toujours pas livr au Qubec l'assurance qu'il touchera les 60 % de retombes conomiques auxquelles il est en droit de s'attendre pour les prochains contrats d'acquisition militaires qui sont conclure. Tous deux se sont abstenus de donner des dates et des chiffres sur cette question. On voit bien que ce n'est pas srieux et qu'ils n'ont cure de nos revendications , s'est indign Mario Laframboise, le dput d'Argenteuil-Papineau-Mirabel.

Le porte-parole est galement exaspr de constater que le ministre libral qubcois du dveloppement conomique, de l?Innovation et de l?Exportation, Raymond Bachand, revendique aussi faiblement, auprs du nouveau ministre de l?Industrie, Jim Prentice, la part des retombes dont devrait bnficier le Qubec. Maxime Bernier s?est obstinment refus donner au Qubec ce qui lui revient, c?est--dire 60 % des 9,2 milliards prvus en retombes dans le secteur aronautique. Si Jim Prentice continue ne rien faire pour exiger ces 60 %, nous pouvons nous attendre encore une fois n?obtenir que des miettes. Le ministre Bachand doit laisser de ct sa complaisance et exiger fermement des retombes importantes pour le Qubec , a-t-il affirm.

 

Les conservateurs ont choisi la politique du laisser-faire concernant le seul contrat qui a t conclu pour l?achat de quatre Boeing C-17, en n?imposant aucune cible rgionale pour les retombes conomiques des contrats, ou encore des cibles insignifiantes. Boeing avait mme pris l?initiative d?offrir au moins 30 % des retombes au Qubec : cela dmontre bien l?inertie du gouvernement sur la question. Pour les contrats venir, Qubec ne peut accepter de se voir ainsi damer le pion cause du gouvernement qui refuse d?agir et qui favorise ainsi l?Ouest canadien , a-t-il renchri.

 

 

Le dput Mario Laframboise ajoute que le jeu est truqu et que le Qubec part nettement dsavantag par rapport au reste du Canada. Le seul ple aronautique au pays est au Qubec. Ailleurs, les entreprises sont des sous-traitants dont la plupart oeuvrent pour Boeing et qui se trouvent dans l?Ouest. Comment voulez-vous que nous profitions des retombes si le gouvernement n?exprime aucune exigence en ce sens? , a-t-il demand.

 

Le gouvernement a la possibilit de s?assurer que le Qubec reoive sa juste part des contrats, seulement il prfre ne pas y voir et en faire payer le prix aux Qubcoises et aux Qubcois. Il laisse des entreprises amricaines le soin d?agir leur guise et de dcider du sort de l?industrie aronautique. Il n?y a jamais eu d?aussi importants achats militaires au Canada dans le secteur aronautique. Le Qubec ne peut faire les frais de l?aveuglement idologique des conservateurs, de leur enttement ne pas intervenir, et doit toucher toutes les retombes auxquelles il a droit , a conclu Mario Laframboise.