Pierre Labelle face à la mise à pied d'Aveos

Envoyer Imprimer

LE GOUVERNEMENT DOIT AIDER LES TRAVAILLEURS INVALIDES D'AVEOS
Depuis la fermeture de l'entreprise, ils ne reoivent aucune prestation

Le dput no-dmocrate Pierre Dionne Labelle (Rivire-du-Nord) dplore le sort rserv aux travailleurs invalides dAveos qui nont droit ni lassurance emploi, ni aux assurances collectives depuis la fermeture de l'entreprise.

Bertrand Frazer et ric Gaudreault, deux rsidents de Saint-Jrme et prestataires de lassurance invalidit dAVEOS, ont appris par les mdias la fin des activits de lentreprise. Invalides, la compagnie dassurances dAVEOS ne veut plus payer leurs prestations, puisque le contrat avec la compagnie nest plus respect depuis quelle a ferm ses portes. Plusieurs travailleurs invalides comme eux se retrouvent sans prestation dassurance collective sans non plus avoir accs lassurance emploi. Gravement malades, ces travailleurs se retrouvent maintenant sans aucun revenu.

A-t-on dj vu congdiement plus cavalier? C'est une situation insoutenable pour ces travailleurs, affirme Pierre Dionne Labelle. En adoptant une attitude de laissez-faire, le gouvernement fdral abdique ses responsabilits et joue lautruche.
Pierre Dionne Labelle dplore la faiblesse des rgles du Code canadien du travail qui prvoit un pravis de 16 semaines lors de mise pied de plus de 50 personnes mais qui ne s'applique pas dans le cas des travailleurs d'Aveos.

Nous talonnerons les conservateurs jusqu ce quils entendent raison et interviennent pour protger ces travailleurs, conclut le dput.