JA slide show
 

 

Le présent imite souvent le passé...

Le passé prépare l'avenir !

Le village de la Chapelle

 
L'histoire du village
qui vit naître la ville
de Saint-Jérôme.

La tribune de la petite histoire

Les articles parues
à l'été 2004 dans le
Journal le Nord
de Saint-Jérôme

Le Train du Nord

L'histoire du Train du Nord
Sa construction
Son retour à St-Jérôme
Imprimer Envoyer
Écrit par Gilles Bouvrette   
Mercredi, 22 Juillet 2009

Le monument en pierre, situé tout juste à côté de la petite église Saint-Joseph-de-Carillon, a été érigé en 1919 par la Société historique de Montréal pour honorer la mémoire d’Adam Dollard des Ormeaux et de seize de ses compagnons tués lors de la bataille du Long-Sault en mai 1660. La statue fut dressée plus précisément à Saint-André-d'Argenteuil (lieu où ils se seraient battus pour repousser les Iroquois)

Cliquez sur les images pour agrandir 

La plaque commémorative en bronze a été ôtée de son socle, tout comme la figure (une tête féminine) symbolisant la Nouvelle-France qui trônait au sommet, ont été dérobées mercredi 8 juillet 2009. Ces deux sculptures sont  l’œuvre de l’artiste Alfred Laliberté

Les voleurs auraient commis leur larcin en plein jour probablement en feignant d'y faire des réparations.

Une autre plaque qui commémorait le premier moulin à papier du Canada a été dérobée devant l'église Christ Church à St-André d'Argenteuil.

On a également tenté de voler une plaque commémorant le canal de Carillon. Parcs Canada, propriétaire de ce dernier monument a finalement retiré la plaque de façon préventive.

Au mois de juin, c’est la plaque annonçant le caractère patrimonial de l’église Christ Church qui a disparu.

Le monument Dollard à Carillon. Après le dévoilement, 24 mai 1919  

 

La plaque du 1er Moulin  à papier

St-Jérôme à son tour a connu des vols, car au cimetière de Saint-Jérôme des violateurs ont saccagé une vingtaine de monuments pour s’emparer de plaques de bronze ou de cuivre dont une autre œuvre du sculpteur Alfred Laliberté, soit la pierre tombale de la mère du curé Labelle (visage en bronze).

Le sculpteur avait offert cette figurine à la communauté après avoir réaliser la fameuse statue du curé Labelle.

Ces 2 monuments avaient été inaugurés en grandes pompes en octobre 1924.  

La statue du Curé Labelle à St-Jérôme est-elle à son tour menacée?

 

L’an dernier (2008) c’est la ville de St-Eustache qui se faisait voler ses plaques historiques,  ces pilleurs ont même arraché de son socle la statue de Paul Sauvé installée en 2005 sur la Promenade Paul-Sauvé derrière l’église de St-Eustache.

Les brigands de métaux prennent d'assaut les lieux et monuments historiques de Parcs Canada. Depuis 2005, 31 plaques de bronze y ont été volées dont les trois quarts au Québec. 

Une recherche sur Internet nous apprend que le phénomène est mondial.

Et dire que le bronze  se vend 1.25$ la livre chez les recycleurs de métaux.

 

Laurentides

  

Oka

 

Hautes Laurentides

  

 SOPABIC

Rivière du Nord

Milles-Iles

St-Eustache

 

Pays d'en Haut