Les accommodements raisonnables,..

Envoyer Imprimer
...  une invitation au dialogue
?  Dans l'état actuel des débats sur les accommodements raisonnables, il n'est pas toujours évident de distinguer ce qui est d'ordre culturel de ce qui est proprement du domaine religieux. Cette confusion suscite le besoin d'entrer dans une réflexion plus profonde. Il s'agit de ressaisir sa propre identité dans les rapports interculturels et interreligieux.
 
C?est le constat qu?ont fait les évêques catholiques du Québec dans un échange sur le sujet au cours de leur assemblée plénière tenue du 6 au 9 mars à Trois-Rivières. Aujourd?hui, notre société cherche à se définir de façon nouvelle, indépendamment des croyances, tout en faisant de la place à l?expression de la diversité religieuse et culturelle dans l?espace public.
 
Les religions sont porteuses de valeurs humaines fondamentales et peuvent contribuer chacune à leur manière à l?harmonie entre les personnes et les groupes. Dans le contexte actuel, il nous arrive parfois de voir se transformer en antagonismes ce qui devrait être facteur d?unité. Voilà pourquoi les évêques veulent cheminer avec l?ensemble de la population sur cette délicate question des accommodements raisonnables. Ils espèrent que leur texte qui sera publié prochainement sur Le dialogue interreligieux dans un Québec pluraliste puisse éclairer la recherche.
 
De longs débats sont à prévoir. Nous ne pouvons que souhaiter qu?ils soient menés avec une ferme volonté de compréhension mutuelle et de tolérance. Ce sont des caractéristiques importantes de notre société. Nous désirons également être attentifs aux travaux de la commission Bouchard-Taylor récemment mise sur pied pour tracer les voies d?un mieux « vivre ensemble » dans la société québécoise.