Le mercredi 14 mars

Envoyer Imprimer

Les Jeunes vont se reprendre autrement
À la suite d'événements imprévus et hors de leur contrôle, Le Forum jeunesse des Laurentides et L'Académie Lafontaine se voient dans l'obligation d'annuler la rencontre avec les candidats des partis politiques qui devait avoir lieu ce mercredi 14 mars 14 h à L'Académie Lafontaine.
Par contre, une journée de simulation de scrutin aura lieu durant la semaine du 19 au 23 mars. Les jeunes mettront en place une simulation de vote et joueront les rôles de scrutateurs, secrétaires. Ce sera une expérience très enrichissante pour ces élèves. La date précise reste encore à déterminer.

        Il y a des jours comme ça où tu renoues avec tout plein de monde.  En quelques minutes, j'ai revu le vétéran Maurice Tassé.  Il fut imprimeur mais aussi voyageur en Inde et développeur terrien dans le secteur du Lac Lafontaine.  Le père du grand Pierre, 45 ans et représentant en équipements de golf. Maurice commence à jouir d'une retraite méritée, mais  « pas arrêtée » précise-t-il.
        Puis, à quelques pieds l'un de l'autre deux anciens «flics» de la Sûreté.  Pierre Ste-Marie qui s'est beaucoup, beaucoup occupé de hockey mineur à Saint-Antoine.  Et Bernard Denommé à qui la petite parade des autochtones sur la 117 au nord de Grand-Remous, a rappelé de drôles de souvenirs.  C'est Bernard qui était en charge du détachement policier sur les barricades de Oka en 1990. On peut le comprendre de respirer par le nez, maintenant.

Mécanicien ou chirurgien
  Un mécanicien était en train d'enlever la tête d'un moteur d'une Harley Davidson quand un chirurgien cardiaque bien connu entre dans le garage.
Il attendait qu'on lui réponde quand le mécanicien lui crie depuis l'autre bout du garage:
« Hey Docteur, je peux vous poser une question? »
Un peu surpris, le chirurgien va voir le mécanicien qui travaillait sur la Harley.
Le mécanicien se lève, s'essuie les mains sur une guenille et lui demande :
« Regardez cette machine, Doc. J'ai ouvert son coeur, j'ai enlevé les valves, je les ai arrangées, je les ai remises en place et quand j'ai eu terminé, tout fonctionnait comme neuf. Alors comment ça se fait que j'aie un aussi petit salaire et que vous soyez aussi riche alors que nous faisons pratiquement le même travail? »
Le chirurgien sourit et murmure à l'oreille du mécanicien : -
« Essayez de faire tout ça pendant que la machine est en marche...» 
 
Ce mercredi 14 mars à
 Gilles Maisonneuve dit «le Petit », Normand Russell dit « l'Artiste », Murielle Blanchette (A. Blanchette) et Normand Turcotte de Transports Québec
 
Pour un milieu de semaine, vous aimeriez peut-être faire un prêt à votre enfant... Juste un petit prêt.
Pour en jouter un peu voici du pas croyable comme on dit mais du vrai: le «palmier» qu'on construit sur la mer .
« La vie est la seule carrière qui m'intéresse ».
Erik Orsenna,  écrivain et académicien français né à Paris le 22 mars 1947.
Après des études de philosophie et de sciences politiques, Erik Arnoult, dit Orsenna, enseigne l'économie à l'École normale supérieure. Il entame par la suite des activités administratives et devient conseiller ministériel puis conseiller culturel auprès du président François Mitterrand de 1981 à 1984, expérience relatée dans 'Grand amour' en 1993. En décembre 1985, il entre au Conseil d'État et exerce les fonctions de maître des requêtes. Parallèlement à ses activités, il est l'auteur de sept romans et obtient le prix Roger Nimier en 1978 pour 'La vie comme Lausanne' ainsi que le prix Goncourt 1988 pour 'L'exposition coloniale'.
 soit le mercredi 17 avril 1996
Parmi les autres bonnes nouvelles
Il y a de ces soirées... C'était le cas lundi soir à l'Hôtel de Ville de Saint-Jérôme où un ordre du jour habituel renfermait une foule de trésors. 
Ainsi ce point G-15 passé presqu'inaperçu.  Il s'agit du renouvellement du bail pour le local des Aînés. Une location qui coûtait bon an, mal an, 25 000$ par année à la Ville. M. Verville en est venu à une entente de 5 ans avec M. Raymond Dunnigan pour un loyer annuel de 11 000 $, tout compris, au 175 de la rue St-Georges (immeuble Dunnigan Décor).
* * *
Un autre point prévoyait la vente à la compagnie Pétrolière Impériale d'un terrain,  rue Larry-Ball pour permettre la réinstallation des équipements actuels logés près du Marché.
* * *
Que dire aussi du point G-26 qu'on a rajouté à la dernière minute. Il prévoit l'achat de deux ?wagons de queue? (cabooses) de Canam International pour la somme de 7 000 $ chacun. Cet achat et leur installation près de la Vieille Gare entraînera des déboursés de 35, 000 $ récupérables par des loyers à long terme.  Cycle Cadieux par l'entremise de Robert Gauthier avait lancé cette idée et il sera l'un des uti-lisateurs pour une annexe au commerce de la rue St-Georges.
 
Du Guesclin met fin à la première guerre civile espagnole
Le 14 mars 1369, le roi de Castille Pierre 1er est battu par le Breton Bertrand du Guesclin à Montiel, au sud-est de la Castille. En effet, les opposants au régime de terreur inspiré par Pierre le Cruel ont fait appel à Charles V, roi de France, pour régler le conflit. Cette bataille met fin à la première guerre civile espagnole qui a opposé pendant une quinzaine d'années l'héritier légitime de Castille aux bâtards de son père. Cette guerre entre Pierre 1er et son demi-frère Henri de Trastamare préfigure celle qui amena au pouvoir le général Franco en 1939, en offrant à des étrangers l'occasion de régler leurs conflits personnels sur le dos de l'Espagne.
 
Pharmacopée criminelle
En 1780, on décide la peine de mort - et l'aggravation des supplices - pour une nouvelle catégorie de criminels. Depuis quelque temps, des "endormeurs versent des narcotiques dans les boissons et perpétuent sur leurs victimes les pires attentats." Rien de bien nouveau sous le soleil. La "pilule du violeur" qui effraie les mères de ce début de XXIe siècle a cours depuis longtemps. Il n'y a que sa composition qui change.
 
Danse de la pluie
Après des mois de sécheresse suivis d'un hiver sec en 1950, New York est dans une grande inquiétude quant à son approvisionnement en eau pour l'été qui s'annonce. Elle fait appel comme au bon vieux temps à un "faiseur de pluie" : le docteur Wallace Howard, directeur du New Hampshire's Mount Observatory. Il utilise toutes les astuces possibles de sa "science". Un mois plus tard la neige tombe, la crise est évitée. Quant à savoir s'il y a un rapport de cause à effet...
 
Vivement le Transistor
Les visiteurs du Salon de la pièce détachée radio de 1954, n'ont d'yeux que pour un petit nouveau : le transistor. Cet élément pas plus grand qu'un bouton de chemise est capable de détecter les ondes et de les transmettre. C'est un miracle de technologie qui va révolutionner le monde de la communication. Avec lui, la radio se miniaturise, devient portative, s'installe dans les véhicules. L'innovation n'est pas uniquement dans la prouesse technique, elle est aussi dans la récupération utilitaire des usagers, dans la capacité à bouleverser les habitudes des consommateurs.