Le jeudi 28 juin

Envoyer Imprimer
Policières?
    Je lisais et j'entendais hier, cette nouvelle à l'effet qu'une policière aurait tiré dans le dos d'un bonhomme récalcitrant en train de faire un mauvais partie aux deux agentes.  Peu importe les circonstances atténuantes ou pas, gars chaud ou pas, macho ou pas, orgueilleux ou pas, il reste que deux jeunes et pas toujours très costaudes femmes police ne devraient pas se retrouver seules dans des sitautions du genre.  Bien sûr que les policières ont subi un entraînement adéquat.  Bien sûr, et je l'ai entendu de mes oreilles : «voulez-vous voir ce qu'une petite femme peut vous faire?».  Mais il reste que le police c'est la police.  La police est là pour rétablir l'ordre quand il y a désordre.  Et quand il y a désordre, il y a habituellement quelqu'un qui n'est pas de très bonne foi. 
J'ai souvenance d'une situation plutôt loufoque au Centre-Ville de St-Jérôme où une jeune policière, accompagnée cette fois-là d'un tout jeunot et frêle policier devait donner un ordre assez drastique à un «chauffeur de truck» qui n'appréciait visiblement pas se faire dicter une conduite par ? (et je vous passe l'expression).  L'orgueil aidant, la policière a comme rapidement dégainé, ce qui a calmé notre bonhomme. Et engendré d'autres remarques pas très jolies.  Il me semble un Richard Hamel, Mario Gascon, J-F Gratton, Jean Beauvais dans cette situation.  On ne parle plus de la même dynamique. J'ai aussi été témoin de relations, disons très tendues, dans un centre de détention où une partie des agents correctionnels (gardiens, screws) sont en fait des agentes.  Il s'est passé là aussi de drôles de situations. Ajoutons comme milieu problèmatique les services psychiatriques dans les hôpitaux.  Là aussi la Charte des Droits et Libertés voit à ce que des femmes soient traitées avec justice, donc en égal aux hommes.  Mais qui doit intervenir quand un patient en crise demande d'être maîtrisé physiquement.
 
Je n'ai rien contre les femmes dans la police.  À priori.  J'en parlais l'autre jour.  Mais il me semble qu'il devrait y avoir des accommodements raisonnables.  On libère bien une piscine scolaire pour 2 ou 3 jeunes Musulmanes (vous en connaissez autant que moi des exemples), pourquoi n'est-on pas capables de répondre à des besoins par des solutions plus pratiques que drastiques.  La Police a sûrement besoin de policières.  On m'en a donné plusieurs exemples. Pourquoi ne pas utiliser ce personnel à bon escient dans un rôle non discriminatoire, moins périlleux, au moins pour les victimes?
On salue les deux : Michèle et Michel
Pas nécessairement jojo dans la résidence de Saint-Colomban qui abrite Michèle Temblay et Michel Gingras.  De ça aussi on va vous reparler : Deux modèles.  L'une qui a entre autres dirigé la Société du Cancer locale qui se tape une tumeur cancéreuse au cerveau et un cancer de l'estomac.  Selon son conjoint, partenaire de souffrance et complice : « avec les traitement ça va un peu mieux ».  Quant à lui, crâne rasé par solidarité, c'est par un cathéter à l'abdomen, un «chanceux» sur 20 au Canada, grâce à l'hôpital Juif de Montréal, qu'il s'injecte quotidiennement l'oxygène qui lui permet de survivre.  Cet ex de l'Écho et de Hydro est encore tout jeune et il maintient le morale au beau fixe.  Il nous a même promis plus de détails «quand je serai assez fort pour rédiger mon texte» et une photo.  C'est vous dire.  Chapeau
On va reconstruire c'est certain
    Claire Léveillé arpente le trottoir de la rue Labelle depuis quelques jours.  Des réguliers de la Maison des Jeunes lui font escorte. On sait maintenant que l'incendie qui a détruit, samedi matin, la Maison des Jeunes, leur commerce de petits article et aussi le salon de coiffure animé, c'est le cas de le dire par la propriétaire Lynda Racine et son adjointe Diane Labelle, n'est pas accidentel.  Donc? Effectivement le feu a pris vers 4 heures du matin sur une galerie à l'arrière de l'édifice, propriété d'ailleurs de  la Maison des Jeunes. À cause du danger inhérent, on a tout jeté par terre et dès que les assurances auront terminé leur boulot, on va nettoyer le coin.  En espérant que le grand escalier de métal sera encore là.  Selon un administrateur de la Maison, Bernard Bougie, l'escalier pourrait permettre de dédommager l'entrepreneur qui va nettoyer les lieux.
La directrice de la Maison est formelle : on va reconstruire. Madame Léveillé ne croit pas que la construction se fera sur le même site. «Mais on voudrait bien que ce soit au Centre-Ville.  On a eu plus de 325 visites l'an dernier avec ce groupe des 18-15 ans.  On ne peut pas les laisser tomber ». On sait que la Maison des moins de 18 ans, a toujours pignon sur rue, au Pied de la Côte Parent, rue Madeleine.
Ce jeudi  28  juin à
Jacinthe Paradis du St-Hubert de St-Sauveur
Nick Morency,
Ginette Giroux (Ghislain Levert) 
« L'horizon est dans les yeux et non dans la réalité ».
Angel Ganivet
, écrivain espagnol (1865-1898)
Il a longtemps été considéré abusivement comme le précurseur de cette « Génération de 98 » qui s'interroge, à la charnière des XIX° et XX° siècles sur l'identité de l'Espagne, son histoire et son avenir. 
 Deux copines prennent un café en discutant.
Sylvie remarque que Manon est toute bizarre.
Elle lui demande: "Quelque chose te préoccupe on dirait? Tu as l'air anxieuse..."
Manon répond:
"Si tu savais! Claude vient tout juste de perdre toutes ses économies en bourse!"
Sylvie: "Oh c'est vrai. C'est vraiment dommage. Je suis sure que tu dois beaucoup t'en faire pour lui?!"
Manon: "Oui c'est vrai, il me manquera"
-------------------------------------------
Dieu dit à Adam, "J'ai une bonne et une mauvaise nouvelle pour toi Adam, laquelle ve ux-tu connaître en premier?"
Adam dit, "Dites-moi la bonne d'abord."
Dieu dit, "Je vais te donner un pénis et un cerveau. Grâce à cela, tu auras beaucoup de plaisir et beaucoup de raisonnement."
Adam répond, "Merveilleux! Mais quelle est la mauvaise nouvelle?"
Dieu dit, "C'est que ta pression sanguine ne te permettra que de faire fonctionner les deux organes à la fois."
------------------------------------------
On a enfin la preuve que la femme est plus avancée que l'homme:
Pour se masturber, l'homme est très manuel, tandis que la femme est déjà digitale!
 
 Le mercredi 28 juin 1995
Des Conseils municipaux ou des gendarmes?
Deux états de faits:
A) A Bellefeuille, tanné de se faire abuser par certains propriétaires qui se riaient des petites amendes de 50$ pour des infractions aux lois de l'urbanisme le Conseil a pris le taureau par les cornes. Il a fallu du temps bien sûr mais on a modifié le règlement municipal portant les amendes à 500$ et à 1,000$ pour ces infractions.  En l'espace de quelques jours, on pouvait constater une nette amélioration sur la rue deMartigny après qu'un certain nombre de contrevenants eurent été mis à la bonne heure.
B) A Saint-Jérôme, en plein Conseil, à la période de question, un citoyen avise formellement les élus et les chefs de service présents ?qu'à compter de demain, je serai en infraction en sortant mon matériel sur le trottoir, comme mes voisins le font depuis un an. Mon échevin en est témoin. Et je ne m'attends pas à recevoir de contravention tant que les règlements ne seront pas les mêmes pour tout le monde?. Les hebdos locaux ont fait état du courroux justifié de ce commerçant. Et tout le monde a pris ça en riant.
 
Les interrogations.
Hier soir, en conversation sociale, le pro-maire de Saint-Jérôme soulignait au maire de Bellefeuille que samedi dernier, en pleine canicule, Bellefeuille avait utilisé, selon les chiffres de l'Usine de Filtration, le double de sa consommation quotidienne habituelle. Or le samedi n'est en aucun cas une journée autorisée pour l'arrosage des pelouses à Bellefeuille.
Où le Conseil municipal doit-il se situer? On vote des règlements dont les citoyens font fi ou on monopolise des effectifs qui feront respecter ces règlements? Sinon à quoi bon dire que ça peut coûter 100 $ d'amende si on n'a aucun moyen de contrôle? Est-ce que les citoyens veulent la police?
Si comme homme d'affaires vous avez à supporter un politicien municipal qu'est-ce que vous attendez de lui?
Devra-t-on hausser les amendes et faire circuler des ?petits hommes verts (ou bruns) dans les arrière-cours la nuit.  Oubedon tout le monde s'en fout, comme hier, après que des avis d'interdiction totale d'arrosage ont été diffusés dans les quartiers concernés. 
L'étincelle de Sarajevo !
Assassinat de l'archiduc autrichien François-Ferdinand le 28 juin 1914 à Sarajevo par un nationaliste monténégrin, Garvilo Princip. L'Europe des blocs d'alliances et du nationalisme exacerbé n'avait besoin que d'une étincelle pour partir en guerre : la voici. Au cours de l'été, le conflit se mondialise. La Première Guerre mondiale, dont les deux principaux belligérants sont la France et l'Allemagne, commence à Sarajevo. Elle va durer quatre ans.
------------------------------------------------------
Le "diktat" de Versailles
Les Allemands, vaincus de la Première Guerre mondiale, sont jugés seuls responsables du conflit par le traité de Versailles le 28 juin 1919. Celui-ci leur impose de lourds dommages de guerre, avec occupation d'une partie de leur territoire. Les Allemands le perçoivent comme un traité infamant, une insulte impossible à accepter. La paix et la jeune République de Weimar, créée suite à l'abdication de Guillaume II, reposent donc sur des bases bancales. Hitler et le parti nazi vont grandir sur ce terreau.
------------------------------------------------------
SDN
La Société des Nations est fondée le 28 juin 1919, immédiatement après la Première Guerre mondiale et intégrée au traité de Versailles. Cette organisation internationale, remplacée par l'Organisation des Nations unies en 1946, a deux buts fondamentaux : maintenir la paix en Europe et dans le monde et promouvoir la coopération internationale dans les domaines économique et social.
------------------------------------------------------
Le Brésil et Pelé champions du monde
Le 28 juin 1958, le Brésil remporte la Coupe du monde de football qui a lieu en Suède. Cette victoire révèle un joueur exceptionnel : un Brésilien de 17 ans, Edson Arantes do Nascimento, dit Pelé. Celui-ci triomphera de nouveau lors de la Coupe du monde de 1962 au Chili et celle de 1970 au Mexique. Surnommé O Rei (le Roi), Pelé marquera 1.283 buts au cours des 1.362 matchs de sa carrière. En 2000, il sera sacré "joueur du siècle" par la Fédération internationale de football association (FIFA).
------------------------------------------------------
Homophobie au pays des libertés
La nuit du 28 juin 1969, huit policiers en civil entrent au 'Stonewall Inn', un bar gay de New York, et interpellent les clients sans raison. Ce raid se termine en émeute entre les forces de l'ordre et la foule. C'est en hommage à cette nuit de répression que la plupart des gay pride ont lieu le dernier dimanche de juin.