Le mardi 3 juillet

Envoyer Imprimer
Un bon déjeuner pour les 65 ans de Gaétan
Pas question de retraite pour l'homme d'affaires Gaétan Beaudry.  Même avec le chèque de M. Harper qui, en plus, arrivait pour la première fois en pleine fête du Canada, le 1er juillet. On a célébré ça dignement, en famille, au restaurant Nichel's rénové.  En face de Gaétan, on reconnaît sa conjointe Rita Carrière à côté de Nicole Beaudry et son Michel Deslauriers de mari, maintenant aux loisirs municipaux. Son fils (à Michel) Mario (voirie) et sa bru Nancy Gosselin (mécanicienne à la Ville de St-Jérôme) qui lui donnera un petit-fils aux yeux bruns début novembre. complètent la tablée.
Si tu crois que les Alcooliques Anonymes peuvent t'aider,

Ce mardi  3 juillet à
 Robert Huot le maître à penser et à fonctionner des Résidences Médaillon d'Or de Lachute et St-Jérôme,
Lionel Boivin qui «fut» la Banque Nationale locale.
 Le vendredi 26 janvier 1996, le Babillard écrivait
Un projet haut-de-gamme au Centre-ville d'ici un an

Un coup de chance nous a permis de mettre la main sur ce document qui illustre un complexe de 5 étages de 4 condos de luxe chacun. Le projet prévu pour livraison début 1997 sera logé en bordure de la rivière et de la rue Castonguay. MM. Collin Shaw des Aciers Ouellette et Roland Godard ont d'ailleurs réservé leur unité. Fait à remarquer, les quatre grandes unités de chaque étage, vendues 138 000$, ont une vue sur la Riivière du Nord. Un garage souterrain de 20 voitures fait partie de l'édifice. C'est la firme Placements Desjardins et Deschamps Inc, créatrice du Carrefour St-Jérôme qui réalisera le projet dont les plans sont réalisés par l'architecte Richard Côté. Selon le plan de revitalisation du centre-ville, on aura droit à la remise de taxes de 50% pour 3 ans.
 

 

Ah les femmes : approche indirecte
Voici comment on explique l'approche indirecte dans le livre
Pourquoi les hommes mentent et les femmes pleurent (First Editions).
Quand une femme dit :
« Il faut qu'on parle », ça veut dire : « J'ai un problème »
« On a besoin de » veut dire « Je veux? »
« Je regrette » = « Tu le regretteras »
« C'est à toi de décider » = « Du moment que je suis d'accord »
« Je ne suis pas fâchée » = « Je suis fâchée! »
« Tu dois apprendre à communiquer » = Tu dois partager mon avis ».
Quand une femme vous répond : « Rien », c'est qu'il y a généralement quelque chose.
Si elle dit : « Oui, oui », ça veut dire : « Non ».
Et si elle dit : « Non, non », ça veut dire : « Oui ».
Comprenne qui pourra!
Et si elle dit : « Je suis occupée » sans ajouter autre chose pour rattraper le coup,
traduisez par : « Je ne veux pas te revoir, ni ce soir, ni demain soir, ni jamais! »
 
Même au plumard, l'autre sexe fait dans la subtilité.
Selon la journaliste Josey Vogel (Le Langage secret des filles),
si elle vous dit : « Oui, oui! Là! Là! », ça veut dire : « Pas là, mais presque. Finissons-en ».
Sur ce, je vous souhaite bonne chance.
Ce qui veut dire : « Vous en avez besoin! »
Josée Blanchette, Journal Le Devoir
« On peut toujours apprendre ce qu'on ne sait pas,
non ce qu'on croit savoir ».
Gustave Thibon, Philosophe français (2 septembre 1903 - 19 janvier 2001)
Sa jeunesse aventurière le conduit à Londres, en Italie, en Afrique du Nord. Les horreurs de la guerre de 1914-1918 le marquent profondément et le confirment dans son rejet du patriotisme revanchard et de la démocratie.
Penseur monarchiste et catholique, souvent présenté comme un 'philosophe paysan', il a publié plus d'une vingtaine d'écrits, abordant des sujets comme la présence de la foi, la domination de la technique. C'est surtout à partir des années 1960 que paraissent ses oeuvres : 'Notre regard qui manque à la lumière', 'L'Ignorance étoilée', 'Le Voile et le masque', 'L'Illusion féconde
 
Les Capétiens au pouvoir !
Hugues Capet est porté à la dignité royale le 3 juillet 987, après avoir été élu par ses pairs le 1er juin, à Senlis. C'est la fin des Carolingiens en France, sanction pour l'émiettement de leur pouvoir et de leurs possessions. L'héritage est plus prestigieux que réel ; Hugues n'est maître que de ses seuls domaines d'Île-de-France. S'appuyant sur un riche réseau d'abbayes, les Capétiens vont néanmoins construire habilement une oeuvre durable en posant les jalons d'une France centrée sur Paris.
--------------------------
La bête du Gévaudan
Une fillette de 14 ans est dévorée par une bête au village d'Habato en Vivarais le 3 juillet 1764. La "bête du Gévaudan" commence sa sinistre carrière. Antoine de Bauterne, au service du roi, croit l'avoir abattue en 1765. Il a tort. Son loup cervier est impressionnant mais il n'est pas LA bête, qui continue à sévir. Elle est enfin mise à mort en juin 1767. On estime le nombre de ses victimes à 140. Si la bête est morte, la légende, elle, court encore.
 
--------------------------
La fin des pingouins
Le grand pingouin (Pinguinus impennis ou Alca impennis) était l'unique représentant du genre Pinguinus, espèce éteinte depuis le XIXe siècle. C'était le plus grand représentant de la famille des Alcidés de l'ère moderne et le seul qui était incapable de voler. Il pesait entre 5,5 et 8 kg et mesurait 65 cm de longueur. L'utilisation de navires permit aux hommes d'aborder les îles reculées et d'atteindre les régions côtières inaccessibles par voie terrestre ; ils purent ainsi poursuivre les grands pingouins jusque dans leurs derniers refuges. Ces derniers grands pingouins ont été exterminés le 3 juillet 1844.
--------------------------
Goldorak go !
Première apparition à la télévision française le 3 juillet 1978, du dessin animé japonais 'Goldorak'. Les téléspectateurs d'Antenne 2 découvrent un "merveilleux robot" qui veille sur la terre.
Machine anthropomorphe, elle relègue son serviteur humain, le prince Actarus, au rang de faire-valoir. Le succès est foudroyant.