S.Pagé Loi sur les phosphates

Envoyer Imprimer
 PROJET DE LOI SUR LES PHOSPHATES POUR CONTRER LES ALGUES BLEUES
Nous n'attendons plus aprs le gouvernement et nous agissons  

  Tel qu'annonc en aot dernier, le dput de Vachon et porte-parole du Parti Qubcois en matire d'environnement, Camil Bouchard, a dpos le projet de loi 194 visant interdire les phosphates dans les savons usage rsidentiel et commercial.

Depuis 2006, le Parti qubcois invite le gouvernement du Qubec agir rapidement pour contrer le phnomne des algues bleues. Or, le gouvernement Charest a tard intervenir, si bien que le phnomne, loin de s'attnuer, s'est plutt intensifi cet t. Devant la crise actuelle, le Parti qubcois a dvoil le 8 aot dernier diverses propositions. Cette ide de lgifrer a t bien accueillie par diffrents intervenants et mme par la ministre Line Beauchamp. C'est d'ailleurs l'unanimit que l'Assemble nationale a vot en faveur du dpt du projet de loi.

  Avec ce gouvernement, il semble bien qu?il faille forcer le jeu. On a la preuve avec le projet de loi de l?ancien dput Stphan Tremblay sur l?interdiction des sacs de plastique. Rfractaires au dpart, ils sont dsormais favorables. Voil pourquoi nous dposons ce projet de loi pour limiter le phnomne des algues bleues. En septembre dernier, la ministre Beauchamp disait qu?elle mettrait de la pression sur Ottawa pour que le gouvernement fdral adopte une lgislation en ce sens et annonait une intention de rglement. Or, il s?est pass cinq semaines et nous n?avons aucun signe, ni dans un sens, ni dans l?autre. Le Parti Qubcois va donc de l?avant pour faire bouger les choses , a dclar le dput de Labelle, Sylvain Pag.

 

Les dputs pquistes ont ritrer l?importance de prserver la ressource eau et rclament de nouveau de la ministre Beauchamp qu?elle mette en place rapidement les redevances sur l?eau capte, un engagement prvu dans la Politique nationale de l?eau labore en 2002 et que l?actuel gouvernement s?tait pourtant engag mettre en oeuvre intgralement.

 

La Politique nationale de l?eau a t labore dans le but, justement, d?assurer la protection de la ressource eau, de la grer dans une perspective de dveloppement durable et de protger la sant de la population et des cosystmes partout au Qubec. Nous ne comprenons pas pourquoi le gouvernement attend depuis prs de cinq ans pour agir , a conclu Sylvain Pag