Opposition à la Porte du Nord

Envoyer Imprimer

Un point de presse se tenait lundi le 23 mars à la halte routière de la Porte du Nord en compagnie du député de Prévost, Gilles Robert et du député de Labelle, Sylvain Pagé. Ces derniers remettent en cause l'entente de partenariat entre le ministère des Transports et le promoteur Immostar dans le but de construire des établissements de restauration à la halte routière de la Porte du Nord.  Ces élus péquistes constatent que les municipalités couvrant le territoire de la MRC Rivière-du-Nord ont un plan d'urbanisme dans lequel ne figure pas une halte routière et il n'est aucunement question de mise à niveau de la halte routière de Saint-Jérôme au schéma d'aménagement de la MRC Rivière-du-Nord. Ils se disent également très préoccupés des impacts environnementaux qu'auront l'ajout de nouvelles fosses septiques près du Parc régional de ta Rivière-du-Nord, car le promoteur privé devra passer à l'intérieur de ce Parc.

À titre de président du caucus des députés du Parti québécois des Laurentides, M. Sylvain Pagé et ses collègues Gilles Robert et Claude Cousineau ajoutent les précisions suivantes: «Nous ne sommes pas contre le fait d'améliorer les services et les installations de la Porte du Nord. Par contre, nous ne voyons pas l'intérêt d'augmenter le nombre d'établissements de restauration à la halte routière. Ces établissements viendront créer une compétition à ceux déjà en place et bien implantés dans leur milieu. De plus, quel est l'intérêt d'utiliser les ressources publiques pour en faire profiter quelques entreprises privées?»

Ces élus donnent leur appui à plusieurs opposants au projet qui ont demandé aux députés de l'Assemblée nationale de faire connaître leur position dans ce dossier. Rappelons que le maire de Saint-Jérôme et président de la Conférence Régionale des Élus des Laurentides, Marc Gascon, les élus de Sainte-Thérèse, Saint-Sauveur et de nombreuses autres municipalités se sont opposés par résolution au projet.