Implantation d’une Maison Familiale Rurale

Envoyer Imprimer

C’est afin de venir en aide aux jeunes décrocheurs sur le territoire des Laurentides qu’un groupe de citoyens a décidé de mettre sur pied une coopérative de solidarité et d’implanter une maison familiale rurale dans la région. Celle-ci sera située à Lac-Supérieur à même les installations de la base de plein air Le P’tit Bonheur (secteur Jeune-air).

La Maison Familiale Rurale Laurentides (MFRL) est un projet d’alternance études et formations pratiques en milieu rural qui ouvrira ses portes en septembre 2010. Il s’agit d’une école communautaire qui s’adresse principalement aux décrocheurs de 15 à 18 ans et qui se veut un moyen d’intégration socioprofessionnelle de ces jeunes. Ceux-ci seront mis au cœur d’un processus d’apprentissage et d’acquisition qui leur permettra d’augmenter leurs acquis de savoir par les connaissances théoriques, de savoir-être par les échanges interpersonnels en résidence et de savoir-faire par leur formation pratique en stage.

« Ayant été un intervenant-conseil auprès des jeunes de la rue à Sainte-Agathe dans un programme pour contrer l’itinérance, j’ai été à même de constater les difficultés que vivent les jeunes non-scolarisés et sans reconnaissances professionnelles au plan de l’autonomie et de l’insertion sociale. Il faut savoir que le taux de décrochage chez les garçons est de 53% et de plus 35% chez les filles dans les Laurentides. J’ai donc regroupé des citoyens autour de ce projet novateur et nous avons réalisé, avec l’aide de plusieurs partenaires socio-économiques, une étude de faisabilité qui s’avère très concluante pour le démarrage d’une telle maison », a mentionné le président-fondateur de l’organisme, M. Martin Ladouceur-Thibault.

La MFRL proposera un environnement et une façon de faire différents de ceux présentement offerts dans un cheminement scolaire régulier. Il y aura deux semaines consécutives de formation académique et deux semaines consécutives de formation professionnelle. Le stage professionnel devient le moteur de la formation académique. Les domaines de formation offerts sont le récréotourisme et l’agroalimentaire, deux secteurs reconnus dans le cadre du développement de créneaux d’excellence. L’étudiant devra travailler en étroite relation avec son maître de stage qui lui apprendra tous les rudiments reliés au métier.

Principalement axée sur le développement humain et global de la personne, la MFRL offrira diverses activités qui favoriseront la participation citoyenne telles que : ateliers d’échanges intergénérationnels, activités récréatives axées sur le plein air, ateliers de sensibilisation sur une saine alimentation et l’importance de l’activité physique,  plusieurs formations ainsi qu’un service de garde éducatif.

Selon le président de la MFRL, M. Martin Ladouceur-Thibault, les étudiants qui fréquenteront la MFRL pourront bénéficier d’un soutien d’enseignants et d’intervenants qui ont à cœur la réussite éducative des jeunes.

Cette maison a des objectifs ambitieux dont : répondre aux problématiques de décrochage scolaire dans les Laurentides, contrer l’exode des jeunes en donnant une possibilité complémentaire d’étudier et d’acquérir des connaissances et des compétences, de former une main-d’œuvre qualifiée aux secteurs récréotouristiques et agroalimentaires tout en assurant la pérennité et l’autofinancement de la MRF Laurentides.

« Ce projet peut voir le jour grâce à une entente de partenariat entre la coopérative Maison Familiale Rurale Laurentides et les principaux partenaires socio-économiques de la région qui sont : Forum Jeunesse des Laurentides, Carrefour Jeunesse Emploi Laurentides, CLD Laurentides, SADC des Laurentides, CDR Outaouais-Laurentides et la MRC des Laurentides. Cette entente vise à soutenir techniquement et financièrement la MFRL pour lui permettre d’établir les collaborations nécessaires avec les institutions d’enseignement concernées par le projet, pour susciter l’intérêt des jeunes, des parents et des maîtres de stage ainsi que pour compléter les activités de financement et le cadre de gestion opérationnel », a ajouté M. Ladouceur-Thibault.

« J’en profite pour remercier toutes les personnes qui ont cru au projet et qui ont grandement contribué à son développement dont les membres du conseil d’administration soit Mme Angélique Boivin, M. Maurice Morin, Mm Caroline Lepage, Mme Jennifer Brunet, M. Hugo Tremblay et Mme Roxane Blais», a conclu le porte-parole de l’organisme, M. Martin Ladouceur-Thibault.

Sur la photo:

M. Maurice Morin, trésorier de la MFRL
Mme Christiane Brodeur, attachée politique du député Sylvain Pagé
M. Hugo Tremblay, administrateur MRFL
Mme Caroline Lepage, administratrice MFRL
Mme Jennifer Brunet, administratrice MFRL
M. Martin Ladouceur-Thibault, président MFRL
M. Marc-André Caron, directeur Carrefour Jeunesse Emploi Laurentides
Mme Angélique Boivin, vice-présidente MFRL
Mme Chantal Moutou, directrice Forum Jeunesse
M. Jean-Pierre Hétu, attaché politique de la députée Johanne Deschamps
M. Paul Calce, directeur général du CLD Laurentides