Centre de tri de Rivière-Rouge

Envoyer Imprimer
Plan d'affaire : le syndicat attend une rponse crite
 
Le Syndicat des travailleuses et travailleurs de la Rgie intermunicipale des Hautes Laurentides - CSN a reu avec colre et consternation la dcision du conseil d'administration de la RIRHL de procder la fermeture du centre de tri situ Rivire-Rouge. C'est par un vote, sur division, que la dcision a t prise.
 
On se rappellera que le syndicat et la CSN ont propos la confrence des maires de la MRC Antoine-Labelle de payer pour la rdaction d'un plan d'affaire pour explorer et relancer, sur des bases nouvelles, les activits du centre de tri. Pour pouvoir confectionner ce plan d'affaire, le syndicat a besoin de la collaboration des municipalits. Sans mme rpondre la proposition syndicale, des reprsentants des municipalits de la MRC Antoine-Labelle ont opt pour la fermeture.
 
Le prfet de la MRC Antoine-Labelle a mme prtendu que les maires de la MRC Antoine-Labelle avaient vot une rsolution rejetant la proposition syndicale. Questionn cet effet, le directeur gnral de la MRC Antoine-Labelle a confirm qu'aucune rsolution n'a t vote rejetant la proposition d'un plan d'affaire. La rponse erratique du prfet Lapointe s'explique probablement par le voyage difficile qu'il avait effectu la veille Montral.
 
Devant autant d'improvisation et d'imprcision, le syndicat CSN a pris l'engagement de demander, par crit, chaque municipalit leur collaboration afin d'avoir accs aux donnes pertinentes pour la confection d'un plan d'affaire. Sans la collaboration des municipalits, le plan d'affaire devient irralisable privant ainsi les lu-es de la rgion d'un outil important afin de prendre une dcision claire.
 
La proposition de payer pour la ralisation d'un plan d'affaire est exceptionnelle de la part d'un syndicat. Elle repose sur le fait que la CSN croit au potentiel des femmes et des hommes qui travaillent au centre de tri et celui de la rgion des Laurentides.