Le Pôle universitaire des Basses-Laurentides menacé

Envoyer Imprimer

Cest avec consternation que le prsident du conseil dadministration du Ple universitaire des Basses-Laurentides, monsieur lie Fallu, accompagn de la directrice de lorganisme, madame Nadine Le Gal, et de nombreux partenaires ont annonc que lavenir du Ple universitaire est menac suite au retrait du financement du Ministre de lducation, du Loisir et du Sport (MELS). En effet, madame Michelle Courchesne, ministre de lducation, du Loisir et du Sport et ministre responsable de la rgion des Laurentides, a annonc qu compter de lanne financire 2010-2011, lappui financier du MELS sera retir.

Nous sommes dus de la dcision de la ministre Michelle Courchesne dans notre dossier. Le gouvernement a soutenu notre projet depuis ses dbuts et maintenant que les rsultats dpassent nos attentes, nous sommes privs dun financement dimportance. Le Ple universitaire a t cr par des citoyens en collaboration avec plusieurs universits membres du Ple universitaire : lUniversit Laval, lUniversit de Sherbrooke et le Conservatoire national des arts et mtiers de Paris. Je suis persuad que le milieu des Laurentides se mobilisera en rponse cette annonce. Il ne faut pas oublier que le Ple universitaire a grandi grce au soutien de bnvoles et lengagement de partenaires et de membres sensibles limportance de lducation et laugmentation du taux de diplomation universitaire dans notre rgion. Cette situation est dautant plus fcheuse quelle provient de la ministre responsable de notre rgion. Nous souhaitons sincrement que madame Courchesne poursuive sa collaboration financire au Ple universitaire de dire monsieur lie Fallu, prsident du conseil dadministration.

Lors de la confrence de presse, plusieurs partenaires ont manifest leur tonnement propos
de la dcision de madame Courchesne.

Monsieur Charles Le Borgne, directeur gnral de la Socit de dveloppement conomique Thrse-De Blainville (CLD) et secrtaire-trsorier du Ple universitaire a tenu souligner limportance du Ple universitaire comme outil de dveloppement conomique de la rgion. Les Centres locaux de dveloppement (CLD) des Basses-Laurentides simpliquent au Ple universitaire depuis sa cration, car il sagit sans contredit dun outil de dveloppement conomique dune importance majeure pour les Laurentides. De plus, lorganisme Laurentides conomique appuie unanimement ce projet souple, peu coteux et qui offre des rsultats concrets et positifs nos entreprises . Monsieur Le Borgne a poursuivi en tendant la main madame Courchesne : Nous souhaitons poursuivre notre troite collaboration avec le MELS comme nous le faisons depuis 2006. Nous sommes convaincus que ce projet innovateur ncessite un appui sans quivoque de la ministre rgionale des Laurentides .

Pour sa part, monsieur Franois Cantin, maire de la Ville de Blainville et vice-prsident de la Confrence rgionale des lus des Laurentides (CR), na pas cach sa surprise devant une telle dcision : Nous sommes engags avec le Ple universitaire depuis plusieurs annes et nous sommes un partenaire trs actif. Plus dune vingtaine demploys de la Ville de Blainville sont actuellement tudiants au Ple universitaire tant au 1er cycle quau 2e cycle universitaire. Le Ple
universitaire permet aux divers employeurs de la rgion de qualifier adquatement sa main doeuvre. Il permet aux citoyens davoir accs de la formation de qualit, rpondant leurs besoins tout en permettant la conciliation travail-famille-tudes .

La direction du Ple universitaire a dpos la liste des organismes rgionaux qui ont signifi leur appui au Ple universitaire tout en demandant la poursuite de la contribution financire du MELS la hauteur de 200 000 $ par anne pour les cinq prochaines annes, tel que prvu dans le budget quinquennal dpos.

En 2005, les membres fondateurs du Ple universitaire composs de la Socit de dveloppement conomique Thrse-De Blainville, la Ville de Sainte-Thrse et le Collge Lionel-Groulx ont ralis trois tudes de consultation pour valuer loffre universitaire dans la couronne nord de Montral. Les rsultats ont prsent le systme de ple universitaire comme tant le plus conforme aux besoins exprims. Grce la volont de ses citoyens et une mobilisation concerte de lensemble des acteurs du milieu, le Ple universitaire des Basses-Laurentides sest concrtis en 2006. Cette ralisation tait dautant plus ncessaire que la rgion des Laurentides accuse un important retard dans son taux de diplomation universitaire soit 17 % comparativement 26 % pour lensemble du Qubec.

Le Ple universitaire a pour mission de favoriser laccessibilit et le dveloppement de la formation universitaire dans la rgion dans une perspective de dveloppement rgional et de rayonnement national et international. Son conseil dadministration compte 19 personnes provenant des entreprises et des institutions de la rgion, du MLS, des universits participantes, des lus et dorganismes rgionaux. Le Ple universitaire est compos de 40 membres qui proviennent des diffrentes sphres dactivit de la rgion. ce jour, le Ple universitaire a accompagn 733 tudiants inscrits dans 24 programmes crdits et plusieurs formations non crdites.