Le député Labelle souligne la Journée mondiale du sida

Envoyer Imprimer

Les organismes locaux de prvention et de sensibilisation craignent pour leur financement

loccasion de la Journe mondiale de lutte contre le sida, le dput nodmocrate Pierre Dionne Labelle souligne les 30 ans defforts de la part de tous les intervenants, chercheurs et donateurs dvous la cause ainsi que le courage des personnes atteintes par cette maladie.

Clbr chaque anne le 1er dcembre, lvnement vise mieux faire connatre le VIH/sida, promouvoir la prvention et les traitements ainsi qu lutter contre la discrimination envers les personnes atteintes. Cette date marque aussi le 25e anniversaire de la Socit canadienne du sida, qui uvre en collaboration avec divers organismes locaux afin de coordonner la lutte contre la maladie. Il faut fliciter le travail des organismes locaux comme le Centre Sida Amiti (CSA) luttant contre le VIH/sida dans notre comt , dclare le dput. Il note aussi que le CSA est le principal promoteur et organisateur du projet de Caf de rue pour les sans-abri.

Bien que le sida demeure un flau omniprsent et potentiellement mortel le ministre de la Sant et des Services sociaux du Qubec estime 700 le nombre de nouvelles infections par anne lesprance de vie des personnes atteintes sest grandement amliore. Les perces sont encourageantes. Il faut garder espoir , opine le dput.

Lunique ressource en VIH/sida des Laurentides est dans lincertitude relativement une partie de son financement qui proviendrait ventuellement du gouvernement fdral, soit le programme PACS. Une trs courte lettre du gouvernement fdral a t reue par de nombreux organismes locaux travers le Canada, promettant de nouvelles informations sur un ventuel appel de projets, un engagement flou et peu rassurant.

Il faut financer adquatement les organismes de prvention et de sensibilisation, stable et dont les mcanismes dattribution ne gnrent pas un trop lourd fardeau administratif , opine Pierre Dionne Labelle.