Les députés du NPD appuient le SLAM

Envoyer Imprimer

Solidarit Amrique centrale (SLAM)
La politique de financement des conservateurs met en pril lorganisme

Les dputs Pierre Dionne Labelle (Rivire-du-Nord) et Marc-Andr Morin (Laurentides) ont offert leur appui de parlementaires Solidarit Laurentides Amrique centrale (SLAM) qui soppose la nouvelle politique de financement des projets de coopration internationale des conservateurs.

SLAM est actif depuis les 15 dernires annes dans la ralisation de plusieurs projets impliquant de nombreuses petites communauts paysannes au Guatemala. Ces projets rpondaient divers besoins de base (approvisionnement en eau potable, installation de latrines et de cliniques de sant, formation de promoteurs de sant et de sages-femmes, etc..). Les projets visaient aussi ractiver lconomie locale (projets dlevage, plantation de caf, etc..). Tous comprenaient de la formation pour favoriser une vritable prise en charge par ces populations de leur dveloppement.

Or, de telles ralisations ne seront plus possibles avec lentre en vigueur de la nouvelle politique de financement concurrentiel des conservateurs. Dsormais, la majorit des projets ne peut plus venir de linitiative des organismes de coopration internationale comme SLAM et de leurs partenaires locaux. Cest l'Agence canadienne de dveloppement international (ACDI) qui lancera dornavant des appels doffres, plutt que daccepter des projets initis par les organismes de solidarit.

De gauche droite) : Miguel Degiovanni, membre de SLAM, Franois Lapierre, adjoint du dput Morin, Marc-Andr Morin, dput de Laurentides-Labelle, Marcel Gosselin, prsident de SLAM, Pierre Dionne Labelle, dput de Rivire-du-Nord, Sylvie Gendron, coordonnatrice de SLAM

Pierre Dionne Labelle opine que la politique des conservateurs disqualifie SLAM parce que lorganisme ne dispose pas de ressources pour comptitionner avec les grosses organisations, telle Vision Mondiale. Malgr toute son expertise, SLAM est relgue au rang de simple sous-traitant et son existence est mise en pril , sinquite le dput Marc-Andr Morin. Les dputs no-dmocrates slveront en Chambre afin dexiger du gouvernement le rtablissement du partenariat avec les organismes tel SLAM.