JA slide show
 

 

Le présent imite souvent le passé...

Le passé prépare l'avenir !

Le village de la Chapelle

 
L'histoire du village
qui vit naître la ville
de Saint-Jérôme.

La tribune de la petite histoire

Les articles parues
à l'été 2004 dans le
Journal le Nord
de Saint-Jérôme

Le Train du Nord

L'histoire du Train du Nord
Sa construction
Son retour à St-Jérôme
Isidore Poirier Imprimer Envoyer
Écrit par Gilles Bouvrette   

 
Le deuxième officiant fut l'abbé Isidore Poirier ( 1823-1837 ). Il a desservi le territoire par voie de mission et il célébra à la chapelle la messe toutes les deux semaines à partir de 1832.
 
En 1827 il fit l'acquisition d'une maison au village qui lui servit de gîte lors de ses séjours. Tout porte à croire qu'en 1837, cette résidence accueillit le premier curé de la paroisse de Saint-Jérôme, soit le curé Étienne Blyth.
Cette maison fut revendue en 1839 à l'ancien propriétaire et eut par la suite 3 nouveaux  propriétaires.  C'est en 1867 que cette propriété fut acquise par la commission scolaire de St-Jérôme.
 
Publié dans le journal ' L'Ami du Peuple, de l'Ordre et des Lois'  on y cite un sermon prononcé par le curé Isidore Poirier dans l'église de Sainte-Anne-des-Plaines le dimanche 11 novembre 1838. Ce sermon nous informe de son intolérance face aux patriotes; en voici un extrait:  «Il faut bannir pour jamais du milieu de vos familles ce détestable mot de patriote, pour lequel vous marquez un si honteux attachement. Je ne crains pas de le dire: si vous aimez encore le titre de patriote, vous aimez votre destruction et celle de vos enfants. »      Textes colligés et présentés par GILLES BOILEAU
 
En 1840, Isidore Poirier devint le deuxième curé de Saint-Jérôme; il y servit à peine un an.
 

Pour en savoir plus voir Tribune de la petite histoire

 

Laurentides

  

Oka

 

Hautes Laurentides

  

 SOPABIC

Rivière du Nord

Milles-Iles

St-Eustache

 

Pays d'en Haut