JA slide show
 

 

Le présent imite souvent le passé...

Le passé prépare l'avenir !

Le village de la Chapelle

 
L'histoire du village
qui vit naître la ville
de Saint-Jérôme.

La tribune de la petite histoire

Les articles parues
à l'été 2004 dans le
Journal le Nord
de Saint-Jérôme

Le Train du Nord

L'histoire du Train du Nord
Sa construction
Son retour à St-Jérôme
Le village de la Chapelle
Jean-Baptiste Hardy Imprimer Envoyer
Écrit par Gilles Bouvrette   
 

 
Jean-Baptiste Hardy est arrivé avant 1807 à la Rivière-du-Nord  puisqu'on le trouve signant parmis les censitaires, l'acte notarié qui consacra la transformation du moulin seigneurial en chapelle.
 
C'est en 1808 qu'il fit officiellement l'acquisition du lot 102 à la Rivière-du-Nord.
 
C'est lui qui fit la donation d'un lopin de terre pour y construire la chapelle en 1818.

On le retrouve dans de nombreuses transactions liées à l'essors du petit village de la Chapelle.

 
Casimir de Montigny Imprimer Envoyer
Écrit par Gilles Bouvrette   
 
 
Casimir Amable Testard de Montigny, lieutenant-colonel de la milice canadienne. s'intalla à la Rivière-du-Nord avant 1814. Il acquit en 1818 ? une terre longeant l'actuel rue de Montigny et son prolongement, le boulevard des Laurentides; et c'est sur cette dernière qu'il aurait vécu jusqu'a sa mort en 1863. Il s'intéressa si bien à la petite communauté qu'il en devint le chef de file et conseiller écouté.
 
De 1824 à 1827, il fut représentant du comté d'Effingham à la Chambre d'Assemblée et juge de paix.
Secondé de son ami Jean Baptiste Renaud, il entrepris les démarches auprès des autorités civiles et religieuses en vue d'obtenir une desserte par voie de mission, en 1832, en attendant l'érection de la paroisse qui ne fut réalisée qu'en 1834.
 

Pour en savoir plus voir Tribune de la petite histoire

 
Le village Imprimer Envoyer
Écrit par Gilles Bouvrette   
La fin des offices religieux en 1839 n'entraîna pas la fermeture du village. Cette collectivité était bien organisée avec sa boulangerie, sa forge, son auberge, sa beurrerie, son magasin général et son école.
 
Pour bien situer le rang  ou le village de la Chapelle, celui-ci débutait à la limite de Saint-Canut, soit à une terre l'ouest de l'autoroute 15, et s'étendait jusqu'à Saint-la route 117. Les maisons étaient construites le long du chemin du roi. Ce chemin longeait la rivière du Nord. Les maisons étaient bâties des deux cotés de la rivière, du moins dans les zones non inondées.  Il sera connu plus tard sous le nom boulevard lachapelle. ( route 158 ).

 Voici quelques lieux bien connus du la Chapelle et qui sont maintenant disparus :
 
L'hôtel Bouvrette et sa fameuse piste de course ( aujourd'hui, le garage Ultramar )
 

L'écurie de Gérard Bouvrette ( aujourd'hui, le Club Optimiste )
 

Le club de golf de Saint-Jérome ( aujourd'hui,les Galeries des Laurentides )

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 Suivant > Fin >>

Page 3 sur 7

Laurentides

  

Oka

 

Hautes Laurentides

  

 SOPABIC

Rivière du Nord

Milles-Iles

St-Eustache

 

Pays d'en Haut