JA slide show
 

 

Le présent imite souvent le passé...

Le passé prépare l'avenir !

Le village de la Chapelle

 
L'histoire du village
qui vit naître la ville
de Saint-Jérôme.

La tribune de la petite histoire

Les articles parues
à l'été 2004 dans le
Journal le Nord
de Saint-Jérôme

Le Train du Nord

L'histoire du Train du Nord
Sa construction
Son retour à St-Jérôme
Le village de la Chapelle
Imprimer Envoyer
Écrit par Gilles Bouvrette   
 L'hôtel fut construit vers 1883.  
   


L'hôtel eut de nombreux propriétaires et fut incendié le 10 mars 1941.
On n'a jamais reconstruit sur ce site puisqu'il semblerait qu'une petite fille décédée dans cet incendie hantait certaines nuits d'été car on y entendait les cris désespérés de l'enfant .
 

Pour en savoir plus voir Tribune de la petite histoire

 
Imprimer Envoyer
Écrit par Gilles Bouvrette   
Cette maison fut la  première école du village qui aurait été construite vers 1867 par la commission scolaire de St-Jérôme sur l'emplacement de la maisonoù habitait le curé Blyth et ses parents.
Elle fut acquise par Adrien Bouvrette en 1918 et transportée sur de gros billots tirés par des boeufs jusqu'à son emplacement actuel.
 

L'école fut remplacée par un bâtiment plus grand et on y fit la classe jusqu'en 1956. Georgette Desrosiers ( Mme Osias Guay) fut la dernière enseignante, elle y enseignait à 2 classes de 3e année.  Les écoles de campagne disparurent avec l'arrivée du modernisme. L'école du village de la Chapelle devint une maison privée. L'école a été déménagée en 1983 à St-Antoine sur la 9e ave  (No de porte 664) .
Photo prise de la deuxième école vers 1920
 

 
Voici une chronique que le chanoine Labelle écrivait dans l'Écho du Nord
 
 
      En 1918, à l'école
        de Lachapelle
En 1918, Madame Emest Locas a vécu une belle année à l'école du rang Lachapelle. Elle était "maîtresse d'école". Madame Locas, c'est Marguerite Latour, et il se peut qu'en cours de route je l'appelle parfois, tout simple Marguerite. Après tout, c'est une petite cousine, ma grand'mère Labelle étant une Latour.
 
Lachapelle, un petit village
Un tout petit village. En fait, il y avait peu de familles autour de l'école, mais comme c'étaient des familles nombreuses, les enfants à eux seuls pouvaient remplir une école de 40 élèves. Ces familles, c'étaient des Bouvrette: Adrien, voisin immédiat de l'école, avec ses enfants: Lucien, Aimé, Gustave,Simonne, Fleurette (le petit Patrick. lui, était trop jeune pour fréquenter l'école, mais quand sa mère le chicanait, il traversait à l'école ... pour se faire consoler par la maîtresse!). L'autre Bouvrette, c'était Zénophile. Voisine de l'école, du coté est, c'était la famille de Léon Charbonneau: Lorenza, Paula, Léona, AIoysia, Victorina, et bien d'autres, comme Léontine, Cécile, Zénon, Claire, Claude, Patrice, et évidemment, Léopold. "Quand je les rencontre, me dit Marguerite, ils me reconnaissent, et souvent Léopold me dit: Ah bien! si c'est pas rnon ancienne maîtresse ...  Il y avait aussi les Huot: Stanislas, Olivier, Léonidas, Anne- Marie, Clara, Armand, Arthur, Charles-Edouard et Gabrielle. Les Bélanger: celui du, rang des Prairies (Octave), et les autres du Rang St-Canut: Henri et Honorius Bélanger ainsi que les Lajeunesse (Dieudonné, Rodrigue). Il y avait deux familles Morand: celle d,'Omer, et celle d'Aldéric (Godefroy, Lionel, Fernand, Marcel, Gérard, Yvette et Marie-Ange) Elle en a de la mémoire cette bonne Marguerite!
 

 Les toilettes situées derrière l'école

 
La beurrerie Imprimer Envoyer
Écrit par Gilles Bouvrette   
 
Vue actuel

La beurrerie fut construite en 1881 par Hector Beaudry. Elle desservit la population jusque dans les années 40. Je vous résume ainsi ses 63 ans d'activité en un mot, qualité des produits.  Je vous résume ainsi ses 63 ans d'activité en un mot, qualité des produits. Gustave Bouvrette en fit l'acquisition en 1944 et la transforma en 2 logements.

 

 

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 Suivant > Fin >>

Page 4 sur 7

Laurentides

  

Oka

 

Hautes Laurentides

  

 SOPABIC

Rivière du Nord

Milles-Iles

St-Eustache

 

Pays d'en Haut